Contenu principal

Le plus grand volcan d'Europe

Par catherine levesque

Bien qu'elle ne soit pas la plus élevée du massif, la silhouette pyramidale du puy Mary (1787 m) est reconnaissable entre toutes dès que l'on devient quelque peu familier des monts du Cantal. Une sorte de "mont Fuji" auvergnat labellisé Grand Site de France depuis 2012, à l'instar du Mont-Saint-Michel et de la Pointe du Raz. Pourquoi Mary ? En hommage à l'un des premiers évangélisateurs de la Haute-Auvergne.

Le puy mary, un volcan au sommet

Victime de sa beauté prodigieuse, de son accessibilité et du panorama qu'il offre jusqu'au mont Blanc… par beau temps, ce sommet emblématique a fait l'objet d'aménagements visant à préserver son environnement de la surfréquentation.

 

Depuis le Pas de Peyrol - le plus haut col routier du Massif central, on peut ainsi stationner son véhicule, puis grimper à pied en trente minutes à la table d'orientation située au sommet, via un sentier aménagé. Cernés par les vertes et rases estives, on touche alors du doigt le dôme rocailleux du puy Griou (1 690 m), le point culminant du plomb du Cantal (1 855 m) et autres témoins des nombreuses éruptions qui ont formé le stratovolcan cantalien, le plus grand volcan d'Europe (2 700 km²). En redescendant vers le col, la Maison de site permet de décrypter ce paysage aussi saisissant qu'émouvant. Vidéos et spectacle audiovisuel de 17 minutes à l'appui, on comprend que le puy Mary constitue le nombril du volcan cantalien, d'où partent en étoile sept vallées glaciaires propices à de nombreuses activités hiver comme été. Il ne reste plus alors qu'à les explorer.