Contenu principal

VTT électrique : rechargez vos batteries !

PAR CATHERINE LEVESQUE

Aller plus haut, plus loin, avec plus de plaisir. Telle pourrait être la maxime de l'Ecole VTT MCF du Volcan du Cantal, qui décline certaines de ses prestations en VTT électrique. Ou comment démocratiser les cimes du Massif central à vélo.

 

Avis aux amateurs dubitatifs d'enduro ou de cross country, le VTT électrique reste un sport ! "Il s'agit juste d'une assistance, il faut quand même pédaler pour que ça avance !, plaisante Pierre Eric Vergne, à la fois ce moniteur VTT et accompagnateur en montagne. On gomme une partie de l'effort physique qui empêcherait la pratique et on ajoute le ludique : cela rend le massif beaucoup plus accessible." Ce compromis s'avère par ailleurs salutaire pour les personnes âgées ou ayant subi une blessure.

 

 

 

 

"Il y a des paysages différents tous les 25 km sur le volcan cantalien, on privilégie donc la beauté des sites à la vitesse, prévient le moniteur. Il y a quatre modes d'utilisation pour gérer son autonomie, qui dépend du terrain. La batterie ne se recharge pas en pédalant. Sur le massif, on peut donc faire 35 à 40 km. Sur terrain plat, jusqu'à 50 km. Et en descente, bien sûr, on ne l'utilise pas."

 

Les 13 modèles cross country dont dispose l'école pèsent chacun 19 kg, mais grâce au moteur central, aucun poids ne pèse sur les roues : le vélo est donc bien équilibré.

Randonnée en VTT Electrique vallee de la jordanne©Pierre.Soissons
©Pierre.Soissons
©Pierre.Soissons

Une descente à la frontale

Avant de se lancer, les néophytes reçoivent une initiation d'une demi-journée à partir de la base d'accueil du lac des Graves. Les débutants peuvent ainsi s'exercer en faisant le tour de la basse vallée de la Jordanne, quand les confirmés s'attaqueront à la haute vallée… ou au circuit des églises romanes. Comptez 55 € la demi-journée par personne, matériel et encadrement compris, et 75 € la journée, contre 30 € la demi-journée et 50 € la journée en moyenne en location "sèche".

 

Depuis la station du Lioran, une descente du plomb du Cantal est possible via le Pas des Alpins : "On descend ensuite la voie romaine, on dîne au fameux buron de la Tuillière, puis on continue la descente sur Thiézac à la frontale. C'est ce qu'on surnomme le Sunset boulevard, parce qu'on roule en direction du soleil !", sourit Pierre.

 

 

L'école de VTT a aussi conçu un circuit encadré en itinérance sur le Grand Site pour partir en autonomie de gîte en gîte, avec possibilité de recharger les batteries du VTT le midi ou la nuit. Pour ce type d'escapade, comptez environ 150 € par jour, vélo compris. "On prévoit un hébergement tous les 20 km, à la carte. Il peut s'agir d'un gîte, d'un hôtel…On assure la logistique, le pique-nique et l'assistance grâce à un vélo-mulet, ce qui est un vrai confort quand on renonce à une demi-étape : un coup de pompe… et on remise le vélo dans le camion !"

A lire également