Contenu principal

Le mystère de la vierge noire à Mauriac

Par catherine levesque

Au cœur de la Basilique Notre-Dame-des-Miracles- bijou roman du XIIe siècle- la contemplation de l’énigmatique Vierge Noire est une première étape idéale vers la découverte du patrimoine religieux et spirituel du pays de Mauriac. Riche et varié,  il vous fera apprécier autrement les villes, villages et paysages de la Haute Auvergne.

Pourquoi la Vierge de Mauriac est-elle noire ? "Il doit y avoir 3 000 hypothèses et aucune réponse", sourit Cathy Chambon, directrice de l'office de tourisme de Mauriac, les yeux posés sur cette pièce maîtresse de la basilique Notre-Dame-des-Miracles qui sort en procession chaque année.
Bâti aux XIIe et XIIIe siècles, le plus grand édifice roman du Cantal abrite aussi une délicate vierge en bois polychrome du XVIe siècle et une cuve baptismale sculptée du XIIe siècle en pierre de trachyte, dont les scènes de l'Evangile ont été refaites vers 1920.

 

Une basilique richement sculptée

"De jolis chapiteaux ornés décorent les colonnes en haut et en bas", souligne Cathy Chambon dans le transept, pointant du doigt cette spécificité que l'on désigne par "chapiteau mauriacois".

Ce n'est qu'en 1921 que l'église obtint le titre honorifique de basilique. A l'extérieur, il faut s'attarder sur son portail remarquable, gardé par deux lions accroupis. Sur l'arcature du tympan sont déclinés les différents signes du zodiaque. De l'autre côté de l'édifice, l'observateur attentif sera surpris par les scènes coquines qu'offre son harmonieux chevet.

Un regard panoramique sur l'ensemble de la place permet de s'attarder sur les façades des maisons - la plus ancienne date du XVIIe siècle - décorées de "modillons", figures animales ou populaires. Un effort d'imagination et il en faut de peu pour se propulser dans l'atmosphère de cette petite cité commerçante au temps du Moyen Age.

 

Plus d'informations sur la basilique de notre dame des miracles

A lire également