Contenu principal

Shopping dans les boutiques centenaires à Aurillac

Par catherine levesque

Malgré leur âge canonique, elles affichent une santé insolente ! Labellisées par la ville et l'office du commerce, les enseignes centenaires d'Aurillac se distinguent par une activité ou une boutique qui a traversé les décennies. Une trentaine de commerçants font ainsi partager leur métier passion.

 

 

 

Tout est parti de la coutellerie Destannes qui, comme d'autres échoppes historiques, voulait valoriser son activité ancestrale dans le centre ville d'Aurillac.  Séduite par cette initiative, la mairie a continué à mettre en avant chaque année deux ou trois commerçants en leur remettant, outre le label "Commerce centenaire", une plaque explicative.

 

 

"Il y a beaucoup de cafés, trois bijoutiers, deux hôtels, une librairie, des métiers de bouche…, recense Guylaine Gibert, guide conférencière pour l'office de tourisme, lui-même labellisé pour son activité très ancienne. La démarche n'a rien de passéiste. A l'heure du "Made in France", il nous paraît intéressant de valoriser les commerces locaux."

 

 

 

 

 

Des lieux authentiques et chargés d'histoire

Tant et si bien qu'une visite guidée est proposée tous les mercredis matins durant les vacances scolaires, et de mi-juin à mi-septembre, sous l'intitulé "Métiers d'hier à aujourd'hui". "Nous démarrons généralement par le Grand Hôtel de Bordeaux, dont l'histoire est intimement liée à celle du square. On imagine les lieux il y a un siècle, avec des auberges, des diligences… Nous visitons en moyenne cinq adresses, parmi lesquelles on trouve systématiquement le coutelier Destannes, dont la boutique est authentique, et Piganiol, pour ses parapluies emblématiques de la ville. Enfin, il y a toujours un métier de bouche, comme le traiteur De Paoli, pour son plafond orné par un peintre hollandais, ou Chez Belou, pour ses vrais épiciers truculents !"

Un pur moment d'étonnement, de raffinement et d'authenticité qui ne saurait s'achever sans un détour par la Maison Louis Couderc, liquoriste depuis 1908 qui vous fera déguster son apéritif emblématique : la gentiane au goût si singulier.


Au final, les clients-visiteurs se montrent surpris par la diversité des enseignes sur quelques rues et la passion qui émane des commerçants. "C'est aussi une belle manière de valoriser un travail manuel souvent peu considéré", conclut Guylaine Gibert.

 

Les Commerces centenaires sont recensés dans le Guide d'accueil d'Aurillac, disponible gratuitement à l'office de tourisme.

 

iaurillac.com

A lire également