Contenu principal

Salers, un Pays accueillant pour les artisans

Par BERENGERE FABRE

Cuir, peinture, tissu ou crayon, tel sont les outils nécessaires à leur imagination et savoir-faire. Au cœur du Pays de Salers, artisans d’art et artistes bénéficient de maisons, spécialement aménagées, pour leur permettre de s’exprimer et de vivre un moment de partage avec les habitants et les visiteurs.

©Mathieu_Chateau

Entre villages classés et paysages grandioses, le Pays de Salers encourage l’installation d’artisans et d’artistes, en rénovant des maisons au cœur des villages. Appelées Maison d’artisan d’art, elles leur permettent de bénéficier d’un logement et d’un atelier-boutique. « Cette initiative a pour but de redynamiser les villages et de créer une activité à l’année, les artisans s’engageant à ouvrir les ateliers en hors saison, ainsi qu’à proposer des animations auprès de différents publics » explique Cécile Rigall, chargée de mission patrimoine.

La_Trame
atelier®Frederiquek

Des artistes passionnés, prêts à partager

FrederiqueK est artiste-peintre à Saint-Vincent-de-Salers. Influencée par les œuvres italiennes, elle aime représenter les corps et sublimer la femme. Trouvant l’inspiration en musique, choisie en fonction de l’humeur et de l’esprit du tableau, elle a exposé ses toiles partout dans le monde. Son mari Daniel, meilleur ouvrier de France en imprimerie, crée des reproductions de ses créations pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Le travail de ces deux artistes est à l’image de leur personnalité : haute en couleur, comme en témoigne la robe jaune de Frédérique, dont l’imprimé est inspiré de l’un de ses tableaux.

 

 

Que ce soit au travers des différentes couches de matières ou de l’enchevêtrement des fils, la couleur donne vie à l’œuvre de l’artiste. L’atelier-galerie La Trame, tenu par un couple de Polonais voulant changer de vie, vient d’ouvrir ses portes à Anglards-de-Salers. Elle tisserande, lui peintre, ils ont choisi la France pour sa culture et le Cantal pour ses paysages similaires à ceux de leur pays. Le temps pluvieux n’a pas altéré la sérénité et le calme que dégage immédiatement l’atelier. Cette douceur se retrouve chez Iga qui confectionne des Kilims traditionnels sur son métier à tisser et pour qui la transmission est essentielle. « Je pense faire des stages, surtout pour les enfants, pour que l’art des tisserands ne disparaisse pas » explique l’artiste tout en finissant une commande. Quant à son mari, il s’inspire de la nature qui l’entoure pour peindre et sublimer les petits moments du quotidien.

 

L’illustrateur Olivier Broyart aime également transmettre sa passion, notamment avec les enfants des écoles du territoire, à qui il apprend à exprimer leurs émotions par le dessin. Non loin du château d’Anjony à Tournemire, l’artiste connu également sous le nom de Riehm réalise des BD de science-fiction ou des contes. Avec sa barbe et son côté baroudeur, Olivier résume sa philosophie de vie en un mot : liberté. Le lancement de sa propre maison d’édition Fasm, spécialisée dans les livres jeunesses et les BD, lui permet de maitriser toute sa chaîne de création.

 

 

Mathieu Château, maroquinier à Pleaux, partage cette même volonté d’autonomie. « Ce qui me passionne dans mon métier, c’est le côté créatif, pouvoir faire des choses nouvelles, être authentique et fabriquer quelque chose d’utile de A à Z, c’est un équilibre ». En passant la porte de sa maison d’artisan d’art, on est accueillie par l’odeur forte et caractéristique du cuir, le bruit des machines à coudre et les aiguilles épaisses qui trouent la matière. L’atelier a été volontairement placé au cœur de la boutique, dans laquelle vous pourrez découvrir sac à mains, sacoches et portefeuilles, uniques et de grande qualité.

 

Sites internet artisans :

www.galerielatrame.fr

www.editions-fasm.com

www.matoshadesign.com

A lire également