Contenu principal

Salers, un joyau Renaissance taillé dans la lave

Par catherine levesque

Salers, joyaux médiéval blotti dans l’une des plus belles vallées glaciaires du Cantal,  est classé "Plus Beaux Villages de France" depuis 1982. Cheminez, flânez, rêvez dans ses ruelles du 16è, à la découverte des hôtels particuliers, des maisons à tourelles et du patrimoine fortifié qui font depuis toujours la renommée de Salers.

Salers-marche_David Frobert.jpg

Un conseil si vous voulez faire couleur locale, ne prononcez pas le "s" de Salers, qu'il s'agisse du village, de la vache ou du fromage ! Quel lien unit ces trois joyaux du Cantal ? Un homme, Tyssandier d'Escous, restaurateur de la race locale au XIXe siècle, dont la statue de bronze trône sur la Grand-Place. Le décor est saisissant d'harmonie : logis à tourelles, portes en ogive et opulents toits de lauze… rappellent aux visiteurs (400 000 par an !) le riche passé historique de la cité, capitale d'une baronnie dès le Moyen Age. L'incontournable "maison du Bailliage" incarne à elle seule le rôle dont la ville commerçante fut investie au XVIe siècle, quand le roi y établit le siège du bailliage des Hautes-Montagnes d'Auvergne.

 

De nombreux édifices classés Monuments historiques

En face, la maison de la Ronade - la plus ancienne (XIVe) - présente une tourelle escalier très étroite de cinq étages. La maison dite des Templiers abrite pour sa part le Musée de Salers.

Surmontée d'un campanile, la tour de l'Horloge figure, avec la porte Martille, parmi les vestiges des remparts du XVe, derrière lesquels d'élégantes demeures de basalte ont été édifiées.

 

L’église Saint-Matthieu mérite elle aussi une visite attentive, avec cinq tapisseries d’Aubusson du XVIIe siècle et une étonnante Mise au tombeau du XVe siècle, tout en pierre polychrome.

Un détour par l'esplanade de Barrouze permet d'embrasser un vaste panorama sur le puy Violent et les verdoyantes vallées alentour. Autant d'atouts qui ont permis à Salers d'être le seul village d'Auvergne à avoir été sélectionné par France 2 pour son concours du "Village préféré des Français".

A lire également