Contenu principal

Les fromages AOP d'Auvergne

@PSoissons pour le CIF

Le Cantal, terre volcanique idéale pour la production laitière à l’herbe, est, c'est bien connu, un grand plateau de fromages ! A lui seul, le département compte cinq Appellations d’origine protégée (AOP) : le cantal, le saint-nectaire, le bleu d’Auvergne, la fourme d’Ambert et le salers. Tous sont fabriqués avec le lait de vaches qui ont pâturé les prairies riches d’une flore naturellement variée et aromatique. Leur cahier des charges prévoit d’ailleurs une place prédominante de l’herbe dans l’alimentation des bovins et un mode d’élevage extensif, gage du maintien de la biodiversité et des paysages caractéristiques du Cantal.

 

Sur la Route des fromages…

Doyen des fromages AOP d’Auvergne, le cantal est commercialisé selon trois durées d'affinage : le cantal jeune (1 à 2 mois), entre-deux (de 3 à 7 mois) et le cantal vieux (affiné plus de 8 mois).

Le saint-nectaire, quant à lui, tire son goût subtil et original de noisette de la richesse floristique des prairies naturelles, tandis que le salers, produit uniquement dans les fermes du 15 avril au 15 novembre, provient du lait de vaches nourries d’herbes sauvages pâturées. Fabriquée avec du lait de vache recueilli en altitude, la fourme d’Ambert est le plus doux des fromages bleus. Cette pâte persillée se prête aussi bien à une dégustation en fin de repas qu'à des recettes créatives. D'une saveur plus affirmée, le bleu d’Auvergne présente quant à lui une texture fondante qui fait merveille en amuse-bouches, associée à du sucré (pain d'épices, confiture de figues…). Autant de belles rencontres gastronomiques à prolonger sur le terrain en empruntant la Route des fromages d’Auvergne au gré de vos envies !

 

 

A lire également