Contenu principal

Le Festival des Hautes Terres : la montagne en musique

Par Catherine Levesque

A Saint-Flour, capitale historique de la Haute-Auvergne, le Festival des Hautes Terres réunit chaque année, fin juin, des groupes de musique traditionnelle du monde entier autour d'une identité commune : la montagne. Danse, artisanat, trois journées festives, culturelles, gourmandes... et gratuites !

Qu'y a-t-il de commun entre le Portugal et le Massif central ?

Le porc bien sûr, mais pas seulement : les petites montagnes du Tras-Os-Montes.

La montagne comme trait d'union autour de la musique traditionnelle : ainsi va le Festival des Hautes Terres depuis qu'il est né, en 2000, d'un constat.

"En étudiant la possibilité d'un événement fédérateur, à Saint-Flour, nous avons finalisé un projet autour de l'identité montagnarde, raconte Fabienne Testu, responsable de l'événementiel à la mairie de Saint-Flour. Quel que soit le territoire, on trouve toujours des similitudes, notamment dans les instruments."

visuel-hautes-terres-2015.jpg

De l'art ou du cochon ?

Ce rendez-vous désormais international autour de la musique trad' s'inscrit dans la continuité d'une démarche municipale en faveur des expressions culturelles régionales – "Festa del Païs", le rendez-vous de l'agriculture de montagne, le Centre départemental des musiques et danses traditionnelles (CMDDT 15)… – avec un fort ancrage dans l'occitanie."Le programme du festival est traduit en occitan par l'Institut d'études occitanes, se félicite Fabienne Testu, et nos deux musées sont très impliqués. Parmi les  8 000 visiteurs, nous n'accueillons pas que des “tradeux”, mais aussi du grand public et des locaux, qui se sont appropriés la manifestation."

 

Les enfants ne sont pas en reste, qui ouvriront la danse en 2015 lors du "Bal des Petits" avec le CMDDT 15-Occitanie. Cinq groupes portugais investiront la ville cantalienne perchée sur son éperon rocheux, dont Carla Pires, une chanteuse de fado lisboète, qui se produira dans l'étonnante Halle aux Bleds. Enfin, un groupe de polyphonies réenchetera les cultures populaires occitanes dans l'imposante cathédrale Saint-Pierre.

 

Trois jours de concerts, d'animations de rues, de bals, de théâtre, de spectacles jeune-public, d'ateliers, d'expositions, de marchés des saveurs et de l’artisanat, ainsi que des espaces dédiés aux luthiers, à la littérature de montagne…

A deux pas du spectaculaire viaduc de Garabit et de l'A75, les Hautes Terres constituent un événement… au sommet !

 

festivalhautesterres.fr

Egschiglen. Halle aux Bleds. Hautes Terres 2010. Photo JF Ferraton.jpg
Matin S\'ei Lhevat - C.LAJEUNIE.jpg
BAL POP TRONIC - L.MOULIN.jpg

A lire également