Contenu principal

Le Cantal à vélo… sans effort grâce à la Piste Verte !

PAR CATHERINE LEVESQUE

Le Cantal à vélo vous fait peur ? Pédalez sans difficulté sur la voie verte aménagée sur 15 km d'une ancienne ligne de chemin de fer. Une alternative idéale lors de vacances en famille ou en tribu, avec possibilité de louer les vélos, des rollers… ou des trottinettes !

 

 

Vous aimez le vélo, mais redoutez les montées. Vous aimez pédaler, mais en toute sécurité. Une balade à vélo, d'accord, mais à condition de voir des paysages ! Dans le nord-ouest du Cantal, une voie verte réunit tous ces critères à la fois. Aménagée sur 15 km d'une ancienne ligne de chemin de fer, entre Cheyssac et Parensol, elle permet d'évoluer librement, en toute sécurité, quasiment sans dénivelé, avec des enfants ou des personnes en fauteuil roulant. Autre avantage, le départ peut se faire à chaque intersection, donc à treize endroits, et dans n'importe quel sens. Afin de garder « l’âme » de la voie ferrée, des chicanes ont en effet été installées à chaque croisement de route. Vous êtes partis en vacances sans vos vélos ? Qu'à cela ne tienne, vous pouvez l'emprunter à pied. Avis aux amateurs de randonnée, un réseau de sentiers pédestres part de la piste cyclable. Certains font même du skate sur les portions légèrement descendantes !

 

 

Autre possibilité, démarré depuis l'ancienne gare de Ydes-Champagnac, transformée en pôle de location, ouvert chaque jour en juillet et août. VTT, vélos électriques, rollers, trottinettes, casques, genouillères, coudières, antivol, il y en a pour tous les goûts et toutes les tailles. "Le matériel peut être loué une heure, une demi-journée ou une journée, voire une semaine, précise Jérôme Anthoine, directeur de l'office de tourisme de Sumène-Artense, sauf pour les vélos électriques, limités à deux jours.

 

 

 

 

 

©Sumene-artense.jpg
©Sumene-artense
©Sumene-artense

Tunnel, viaduc, patrimoine et panoramas

Muni du livret de découverte, on se trouve alors à mi-parcours. De quel côté se balader ? "Sans s'arrêter, il faut compter une heure aller-retour pour chaque moitié, constate Jérôme Anthoine, sachant qu'il y a plus d'ouvrages d'art en partant vers Parensol." On empruntera notamment le viaduc de Bassignac (140 m de longueur), puis un impressionnant tunnel, long de 534 m ! "Rassurez-vous, il est très bien éclairé !" Option possible en route : monter sur le pic de Charlus, une butte basaltique qui culmine à 625 m, via un cheminement de 3 km, pour bénéficier d'un panorama sur les gorges de la Dordogne et les monts du Cantal. De retour à Ydes, il est facile de voir l’ancien four à charbon, transformé en Mémorial de la Mine. Sur l'autre tronçon, on admirera le château de Trancis et le plateau de Chastel-Marlhac. L'été, la Piste Verte expose des œuvres d'artistes en tout genre. Des points d'eau potable, des tables de pique-nique et des toilettes jalonnent l'itinéraire, sans oublier les terrains de pétanque pour les sportifs… polyvalents !

 

pisteverte-cantal.fr

Quatre bornes QR Code sur la Piste verte : appli téléchargeable sur cantal-explore.com

A lire également