Contenu principal

Lac de Veirières : au paradis des moucheurs

Par catherine levesque

Idéal pour la pêche sportive et la randonnée, le lac de Veirières constitue aussi un lieu de séjour enchanteur grâce à son buron restauré, à la fois lieu d'hébergement et de restauration. Pour 2015, ouverture de la pêche en 1ère catégorie : le samedi 14 mars.

Isolé dans les estives de la planèze de Trizac, à 1 128 mètres d'altitude, le lac de Veirières apparaît un peu comme un mirage. Si beau qu'on le croirait irréel par cette journée baignée de soleil. Attablée en terrasse du lodge avec son mari, Liliane s'enthousiasme : "J'ai pris deux truites à vue, c'est le top ! Ici, on a affaire à des poissons toniques qui vous mettent sur le backing ! On pêche avec des imitations d’insectes, des mouches artificielles, pas avec de la ferraille."

Comprenez des leurres, une pêche moins subtile pour les moucheurs de haut vol dont Liliane, trois fois vice-championne de France, fait partie. "Je suis en deuxième division nationale car j'ai fait deux podiums. Nous ne sommes que deux femmes sur quatre cents !"

 

"Un réservoir sensationnel"

Truites bleues, arc-en-ciel ou truites farios sauvages, saumons de fontaine… ce lac de 12 ha, empoissonné une fois par semaine, se targue aussi d'une reproduction naturelle. "C'est un réservoir sensationnel avec un personnel pro et sympathique", poursuit Liliane, venue de l'Essonne. On peut ainsi y prendre des cours de pêche en initiation comme en perfectionnement, voire réserver le lac en exclusivité. "C'est intéressant à partir de huit personnes", précise Raphaël Kardacz, responsable de l'accueil et du buron situé juste au-dessus, d'où la vue est imprenable. "Nous l'avons entièrement rénové en respectant l’architecture ancienne pour y aménager nos quatre chambres et notre restaurant. La toiture en lauzes nous a d'ailleurs valu le label de la Fondation du Patrimoine." Le service est volontiers calé sur le rythme des pêcheurs pour le fameux "coup du soir" avec possibilité de paniers repas à midi, pour profiter au maximum de sa journée. Et si vous restez plus de quatre jours, vous aurez le plaisir de voir fumer votre propre truite !

 

veirieres-evasion.com

 

Plus d’information sur la pêche dans le Cantal : cantal-peche.com

 

A lire également