Contenu principal

La Roussière, une maison d'hôtes

Par Catherine levesque

Nichée au fond de la vallée du Goul, sous le Plomb du Cantal (1858 mètres), cette ferme de montagne a immédiatement séduit Christian et Brigitte, tout droit arrivés de Belgique. Désormais maison d’hôte de charme, elle n’attend que vous pour une immersion au plus près de la nature.

la-roussiere-chambre-suite-visuel.jpg

Les cinéphiles se souviennent peut-être de la salle de bain rose fuschia flambant neuve d'une maison délabrée qui servit de décor à un film inquiétant : Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en 2000. "Cette ferme d'altitude jadis prospère a connu des vicissitudes pour finalement péricliter dans les années 1960, raconte Christian Grégoir, actuel propriétaire des lieux avec sa compagne, Brigitte Renard. Nous n'avions pas vu le film quand nous l'avons achetée, en 2001. Certains touristes la visitaient mais il pleuvait à l'intérieur !"

 

Doté d'une formation dans le bois, Christian Grégoir remonte ses manches, s'adjoint les services d'un ouvrier pendant un an et s'entoure des meilleurs artisans cantaliens. "Nous tenions à respecter le style du sud du massif cantalien, où les gros corps de ferme, séparés des granges-étables, ont quatre murs de pierre et l'intérieur en bois."

 

 

 

 

 

Des chambres d'hôtes
à l'atmosphère chaleureuse

 

Les valeureux acquéreurs sablent les pierres, remplacent toute la charpente arrière, font ouvrir deux fenêtres sur un pignon et refaire le toit principal en lauzes de schiste. "Il était plus facile de s'en procurer que la phonolite utilisée dans le nord du massif cantalien et sur les burons de montagne."
Dans l'une des suites de ce qui est devenu une charmante maison d'hôtes, la charpente d'origine a conservé sur ses voliges les solides chevilles en bois qui servaient à maintenir les lauzes ! Comme les maçonneries, tous les enduits et badigeons ont été réalisés à la chaux, donnant à l'ensemble une atmosphère très chaleureuse. Outre la petite chapelle, transformée en home video, le grand "cantou" que jouxte encore la "souillarde" fait l'unanimité auprès des visiteurs, qui aiment se réchauffer à la chaleur de ses flammes, un verre de gentiane à la main.

 

laroussiere.fr

 

 

A lire également