Contenu principal

Dormir et buller dans un wagon-lit

Par catherine levesque

Un parc immense, une imposante maison de maître, un wagon restauré et une cuisine du terroir : la Ferme des Prades séduira une clientèle classique comme les amateurs d'hébergements insolites. Perdu sur l'envoûtant plateau du Cézallier, ce lieu paisible n'en reste pas moins accessible en train !

 

 

La demeure, vaste, est entourée d'arbres séculaires, au cœur du parc naturel régional des volcans d'Auvergne. "C'est un ancien château qui appartenait à l'abbé de Pradt, aumônier de Napoléon Ier, confient Françoise et Philippe Vauché, propriétaires des lieux et enfants du pays. Il fut en partie détruit pendant la Révolution."

On peut loger jusqu'à quinze en tout dans les cinq chambres à l'élégance champêtre, dont deux suites de 45 m² et une grande pièce familiale mansardée. Depuis peu, un couchage insolite ajoute au plaisir d'être là. "Nous avons rapatrié ce wagon de marchandise des années 1950 dans le parc début 2013, raconte Philippe, ancien boucher expéditeur, qui l'a acheté à un agriculteur. Il n'en existe que dix dans ce genre, capable de rouler avec à la fois avec des pneus et sur des rails !"

 

 

 

 

 

Une déco vintage dans un esprit écolo

 

Restauré avec goût et avec soin, ce wagon de 18 m2 aux airs d'Orient Express, surnommé le "Wagon des estives", peut accueillir un couple et deux enfants. Entièrement désossé pour être isolé à l'intérieur, habillé de bois façon acajou, de laiton, d’inox,  il est doté, comble du luxe, d'un coin cuisine, d'une télé, d'une douche spacieuse, de toilettes sèches et d’un jacuzzi privatif… en terrasse ! "Je l'ai customisé avec de vieux objets : une poignée des années 1930, une lampe du Paris-Lyon-Marseille, des valises vintage transformées en tiroirs… Même les feux de gabarit fonctionnent !"

En saison fraîche, on peut lui préférer la chaleur du vaste cantou de la Ferme des Prades, où Françoise et Philippe bichonnent leurs hôtes au petit déjeuner comme au dîner, sans chichi, autour de la grande table familiale.

Avis aux amateurs qui ne sauraient se contenter de… manger, la maison organise aussi des séjours raquettes pendant les vacances d'hiver. Et sur le plateau du Cézallier, peu de dénivelé !

 

chambresdhotes-cantal.fr

A lire également