Contenu principal

Vert Azur - Les Quatre Saisons : au paradis des randonneurs

PAR CATHERINE LEVESQUE

En quête d'un gîte d'étape ou d'une confortable chambre d'hôtes au cœur du volcan cantalien ? À Mandailles-Saint-Julien, Géraldine et Axel proposent sur le GR400 deux hébergements parfaitement adaptés aux randonneurs, avec vue imprenable sur les monts du Cantal. Rencontre à 950 m d'altitude.

Dans le salon du petit déjeuner, la convivialité le dispute à la gourmandise. Avant le départ, les randonneurs font le plein de tartines de pain maison et de yaourts fermiers. On se passe les confitures, qui au sureau, qui à la myrtille. On se ressert en cake, certains que la marche aura raison de ces calories matinales ! Sur les murs, une carte ancienne du Cantal, des skis antédiluviens et de vieilles photos de famille montagnardes. "Certaines remontent à la guerre", commente Axel, accompagnateur en montagne à la retraite, désignant son père à skis. Ce Toulousain installé depuis bientôt quarante ans dans le Cantal gère avec Géraldine, originaire de Velzic, cette belle maison bâtie en 1910, ainsi que le gîte d'étape voisin, Vert Azur, labellisés Nattitude. De la construction d'origine, ils n'ont gardé que l'escalier afin d'aménager quatre chambres d'hôtes déclinées sur le thème des quatre saisons, dans une démarche respectueuse de l'environnement. Ambiance chalet pour la chambre Hiver, avec vue sur le puy Mary ; tons blanc et vert pour la chambre Printemps, côté jardin ; accès indépendant pour la chambre familiale Automne, où les lits superposés ont été aménagés dans d'anciennes crèches de vaches ; esprit coquelicot pour la chambre Été.

©Pierre.Soissons
©Pierre.Soissons

Randonnée, raquettes, ski ou VTT

Composée à 90 % de randonneurs ou de randonneurs à raquette, la clientèle bénéficie des précieux conseils du couple, qui téléguide parfois les marcheurs ou leur indique des alternatives. "Dès qu'il y a un changement de PR, on le teste !" Géraldine a un petit faible pour la boucle de l'Usclade et le puy Griou. Axel lui préfère le Peyre Arse. "C'est le deuxième sommet du massif (1 806 m), mais il est beaucoup plus difficile d'accès que le plomb du Cantal, doté d'un téléphérique ! On y voit des mouflons, des cerfs… J'y ai même observé un renard capturant un marmotton." Les groupes et les petits budgets opteront pour le gîte d'étape (3 dortoirs de 4, 5 et 6 places), doté d'un beau salon avec poêle et d'une terrasse avec vue sur Mandailles et la barrière rocheuse de Cabrespine. On n'est qu'à 25 km d'Aurillac, mais les départs de randonnées sont nombreux du gîte et dans la vallée, sur le GR400, sans compter les belles balades à faire à mi-pente sur les circuits VTT. À l'image des chambres, chaque saison à son charme.

 

gite-vertazur.com

©Pierre.Soissons
©Pierre.Soissons
©Pierre.Soissons

A lire également