Contenu principal

Géothermia : un musée bouillonnant d'idées

Par catherine levesque

La singularité de Chaudes-Aigues – ses résurgences d'eau brûlante – vous fascine ? Foncez à Géothermia pour tout comprendre des manifestations géothermiques... et bien plus encore. Ce musée européen est à deux pas de la source du Par, la plus chaude de notre continent : 82 °C !

Il faut compter une bonne heure de visite pour profiter pleinement des maquettes et des bornes interactives qui jalonnent les salles du musée Géothermia. Sous les dalles de schiste du rez-de-chaussée, l'eau thermale circule : c'est ici qu'est né, en 1332, le premier réseau de chauffage urbain au monde. "A cette époque, les tuyaux étaient en pin sylvestre, précise la responsable du musée en les désignant du doigt. Ils étaient joints par de l'argile et, en gonflant, permettaient de détacher facilement le calcaire qui s'y accumulait."

 

 

Au troisième étage, un film relate les mille et une façons dont ces eaux jaillies de la Terre sont exploitées dans la ville depuis la nuit des temps : chauffage urbain au sol par un ingénieux système de rigole (une quarantaine de maisons bénéficient encore de ce précieux chauffage naturel), échangeur pour refroidir l'eau destinée à la piscine…

 

Le volcanisme, de Mars… aux abysses

 

Dans les autres salles, la thématique s'élargit aux autres utilisations de la géothermie (production électrique, aquaculture…), au thermalisme de l'ère romaine à nos jours (avec une maquette pédagogique sur les bains romains) et aux autres manifestations volcaniques (marmites de boue, geysers…), jusque dans l'espace !

Une plongée à bord du Nautile nous emmène à la rencontre des "fumeurs noirs" et de la faune insolite qui les entoure : poissons aveugles, étranges vers des abysses… La géothermie mène à tout, y compris au fond des océans !

 

En savoir [+]

A lire également