Contenu principal

Espaces naturels d'Auvergne : attention, fragile !

Par catherine levesque

Pelouses à orchidées, mares ou tourbières… les milieux que protège le Conservatoire des espaces naturels d'Auvergne ne sont pas forcément spectaculaires pour l'œil, mais recèlent une flore et une faune très spécifiques, voire des espèces rares. Découverte.

Tourbiere de Jolan©D.Frobert.JPG

Deux problématiques préoccupent particulièrement le Conservatoire des espaces naturels d'Auvergne (CEN) : la gestion de l'eau sur des territoires agricoles et la fermeture des milieux. "Avant, les zones pentues étaient fauchées ou pâturées. Désormais, les agriculteurs se concentrent sur les zones mécanisables, explique François Puech, chargé de mission au CEN. Avec la déprise agricole, la montagne redevient boisée. Pour maintenir ces milieux ouverts, qui abritent une flore très diversifiée, notre principal outil de gestion reste le pâturage…"

Son rôle, établir une concertation avec les propriétaires terriens, les exploitants agricoles, forestiers et les collectivités territoriales pour améliorer et valoriser les espaces naturels uniques.

Des outils issus des politiques publiques permettent au conservatoire d’agir. Il s’agit notamment de Natura 2000, un réseau européen de sites identifiés pour leur richesse écologique, ou des Espaces naturels sensibles, outils du département pour protéger son patrimoine naturel. "Les gestionnaires (agriculteurs, propriétaires, forestiers ou collectivité) signent des contrats avec l’Etat ou des conventions avec le CEN. Ces outils contractuels, basés sur le volontariat les aident à gérer ces espaces tout en respectant l’environnement", précise François Puech, géographe de formation.

 

Des milieux naturels à explorer

Certains lieux remarquables, comme le marais du Cassan-Prentegarde, bénéficient d’un parcours de découverte pour le grand public.

Face au petit village de Chalet, dans le nord du Cantal, près de la chapelle Sainte-Madeleine, ce sont deux mares qui font l'objet de toutes les attentions. Accessibles via un sentier de petite randonnée, elles offrent de surcroît un beau panorama sur les gorges de l’Alagnon et le plateau du Cézallier.

La petite tourbière des Vergnes des Mazes, non loin des gorges de la Truyère, dans l'Aubrac, est quant à elle la seule tourbière de l'Aubrac cantalien aménagée pour les promeneurs. N'hésitez pas à y traquer les petites plantes carnivores, typiques de ce milieu !

 

LE RÉSEAU DES ESPACES NATURELS SENSIBLES DU CANTAL

 

www.cen-auvergne.fr

 

A lire également