Contenu principal

Dans le sillage de Lily Bergaud

PAR CATHERINE LEVESQUE

Plateaux sauvages, dénivelés et routes ombragées, le Cantal est un paradis pour les "chasseurs de cols". Outre une vélo-route partagée qui traverse le volcan sur 150 km, le cyclotouriste dispose de 25 circuits et de quatre randonnées pour les mollets les plus musclés ! Panoramas garantis.

Grand sportif adepte de la petite reine, Pierre Felgines, 75 ans, a multiplié les casquettes toute sa vie. Actuellement président du Comité départemental du cyclotourisme du Cantal et président des Cyclos du Vélo-Montagnard, il en connaît forcément un rayon… et vous confie volontiers où se trouve la seule route plate du département, celle qui file d'Aurillac vers la vallée de Mandailles en l'occurrence ! "Le Cantal a toujours été réputé pour les compétitions, notamment grâce au coureur local Lily Bergaud, mais le cyclotourisme s'est surtout développé après 2003, date à laquelle nous avons organisé la semaine fédérale."

 

 

 

Plateaux sauvages, dénivelés
et routes ombragées

Si le Cantal peut ravir les "chasseurs de cols" (jusqu'à huit cols sur un circuit de 30 km !), il a aussi l'avantage de présenter de nombreux plateaux, comme celui du Cézallier, où les dénivelés se font plus rares.  On pourrait imaginer la Châtaigneraie plus accessible. Il n'en est rien : "Comme dans le Carladès, on ne suit pas les vallées, on les enjambe donc c'est assez dur. En revanche, le long de la Rance, les vélos sont plus nombreux que les voitures, on suit la rivière et c'est ombragé…" Outre une vélo-route partagée qui traverse le volcan sur 150 km, le cyclotouriste dispose de 25 circuits avec road-book dans le coffret Le Cantal à vélo, coédité avec l'IGN.

 

Quatre randonnées permanentes sont aussi décrites sur le site du Comité départemental du cyclotourisme du Cantal. Son fleuron, "Six jours au cœur du pays vert", en dévoile les plus beaux panoramas mais reste réservé au mollets musclés avec… près de 10 000 m de dénivelés sur 700 km ! "Il n'y a pas de déshonneur à marcher avec un vélo à la main, tempère Pierre Felgines, sans compter qu'avec les cyclistes, les conversations s'engagent très rapidement !"

 

A lire également