Contenu principal

Cantal Mushing : la montagne a du chien !

Par SYLVIE FAVAT

Sur les pentes du volcan Cantal, Cantal Mushing propose de découvrir l’univers des chiens nordiques en traversant les paysages préservés des hauts plateaux de Pailherols. En traineau ou en kart, partagez leur passion à la manière des grands explorateurs. Avec Jériko, Jorki, Bandit, Bidule et toute la meute : à vous les grands espaces !

Laëtitia découvre sa passion pour les chiens de traineau en 2012 lors d’un baptême offert par son compagnon Nicolas dans le Cantal. De deux huskies à l’époque, elle est entourée aujourd’hui d’une meute de douze chiens plus gentils les uns que les autres, à poil longs ou ras, les yeux bleus ou marron et même vairons, grands et minces, un peu ronds… Des huskies pur race et des Alaskans, les chiens de traineau par excellence, issus d’un croisement d’huskies avec des lévriers, des braques ou des setters anglais pour améliorer leurs performances en traction.

 

Drôle d’impression de se retrouver au milieu de la troupe : ça court, ça se frotte ça tente d’obtenir des caresses, cherche l’attention, mordille son voisin... Dès que la musher prend la parole,  tous les chiens dressent les oreilles et obéissent aussitôt. Laëtitia vous l’explique : « L’important pour cette activité, c’est de sociabiliser les chiens, pas besoin d’élever la voix, on doit se comprendre. Certains s’expriment en grognant, d’autres « chantent », d’autres bougent  leurs oreilles. Par exemple avec Jériko, le chef de meute, je m’entêtais dans l’autorité alors qu’au contraire, il réclamait ma confiance. ».

Souriante et petillante, Laëtitia savoure l’obtention de son diplôme fraîchement acquis : le SIL musher . Il lui permet d’accompagner des personnes en traineau et en kart. Le Diplôme d’Etat, ce sera pour plus tard. Il y a déjà tant à proposer. Heureusement que Nicolas est là. Tel « Macgyver », il est sur tous les fronts pour accomplir le rêve de sa compagne.

Les chiens de traîneau de Cantal Mushing : Huskies et alaskans

Un voyage expérientiel sur les hauts plateaux du volcan

La première impression en expédition, c’est la sensation inédite procurée par les paysages que l’on découvre à ras du sol. Tout paraît plus grand, plus extraordinaire. A 12 km/h, on a déjà le sentiment de voler sur la neige : un sentiment de liberté intense.

 

Si Laëtitia a choisi le Cantal, ce n’est pas seulement parce qu’elle en est originaire. La nature sauvage du volcan se prête bien à l’activité. Les différents pôles nordiques du Cantal rendent possible progressivement la pratique sur des pistes dédiées en hiver.

 

Pour les autres saisons, les nombreuses pistes dans les forêts et sur les hauts sont un paradis pour les chiens et les passagers du kart.

A Pailherols, Le foyer de ski de fond « Flocons verts » soutient l’installation de Cantal Mushing depuis le départ. Avec l’Auberge des Montagnes , le sentier-œuvre d’art de camille Henrot dans les estives et les différentes animations, ce petit village à plus de 1 000 mètres d’altitude a du chien !

 

La sortie en traineau ou en kart reste le temps fort. La visite du chenil, les soins apportés aux chiens ou le spectacle du dîner, où chaque chien attend que tous soient servis avant de toucher à la gamelle, complètent l’expédition.

 

cantal-mushing.com

 

 

A lire également