Contenu principal

Alta Terra : cultiver l'écologie face au Puy mary

Par catherine levesque

Une maison d’hôtes "durable et bio" à 1 200 mètres d’altitude, au pied d’un grand site de France. Vous y croyez, vous ? Ne manquez pas cette rencontre avec le Cantal, le puy Mary, la nature et des amoureux des choses vraies !

AltaTerra - petit déjeuner en famille

A deux pas du puy Mary, Alta Terra a belle allure. Le nom sonne bien, la bâtisse - un ancien hôtel des années 20 - en impose. Lorsqu'on pousse les portes de cet établissement atypique, on sait d'instinct qu'on y reviendra. Et on y revient. Pour la qualité de la décoration d'abord, perceptible au premier coup d'œil dans la grande salle chaleureuse où l'on sert de la bière locale ou du café en fin de journée.

 

Pour la chaleur de l'accueil aussi, prodigué par Virginie, d'origine suisse, et son mari, Stéphane Serre, Cantalou pur souche qui a eu la bonne idée d'être aussi accompagnateur en montagne.

La maison est donc tout naturellement labellisée Rando Accueil et bénéficie de la marque "Accueil du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne".

En 2008, le couple a rénové ce vaste bâtiment en chambres d'hôtes et une cabane ultra-cosy à proximité, avec des matériaux exclusivement écologiques. Cette démarche, récompensée par l'obtention de l'Ecolabel européen, se retrouve jusque dans l'assiette, où les produits bio, locaux et saisonniers ont la part belle. Le bien-être n'est pas en reste, avec la présence d'un sauna, d'un hammam et… cerise sur le volcan, un bain nordique où il fait bon mijoter l'hiver, sur la terrasse à l'arrière, le puy de Niermont en ligne de mire.

 

altaterra-cantal.com

 

 

A lire également