Contenu principal

Drôle de brame !

PAR LAURENCE LESCURE

Jean-Paul Rickelin, natif du Cézallier, un plateau du Cantal, photographie la vie animalière et notamment les cerfs. Sa passion pour cet animal le conduit, chaque année, à parcourir les forêts avec pour seul compagnon son appareil photo équipé d’un super téléobjectif. Rencontre photographique.

Le soleil n'est pas encore levé lorsque nous nous retrouvons à la gare d’Allanche. Au loin, un cri guttural se fait entendre : celui du cerf. Nous partons à sa rencontre et pénétrons dans une forêt encore ouatée d’une brume au parfum d’humus, aux relents sauvages et âcres. Armé de son appareil photo, Jean-Paul Ricklelin, photographe depuis plus de 29 ans, connaît bien l’animal. « Je l'ai découvert enfant, avec mon père, lors de grandes balades dans les sous-bois du Cézallier. Mon premier face à face avec un cerf fut un moment fort, se souvient-il, seul sous la tente en pleine nuit, dans le faisceau de ma lampe de poche, alors que l’animal lançait son brame puissant. »

mandailles - ©JP.RICHELIN-Cantal Destination.JPG

Des bois en forêt !

 

Soudain sa grande silhouette s’immobilise. Il cesse d’évoquer ses souvenirs animaliers, s'exprime en langue des signes. Au milieu de jeunes sapins apparaît le haut d’une tête couronnée de bois, dénommés "cors". À la sortie d’une clairière, un mâle accompagné de trois biches et de jeunes faons de l’année filent à vive allure, déjà loin de nos regards. Seul son impressionnant cri résonne. « Les vieux cerfs en imposent, mais ils sont les premiers à perdre leurs bois et les jeunes "daguets" n'hésitent pas à se venger en leur assénant un petit coup d’andouillers ! » Les ramifications des bois imposent leur vocabulaire, alors que nous quittons le domaine forestier et ses habitants, certes un peu bredouilles d'un point de vue photographique, mais la tête pleine de ces rencontres inoubliables.

 

 

 

 

 

 

Percer les secrets du brame

Sur le chemin de retour, deux promeneurs originaires du nord de la France exhibent eux aussi leurs appareils photos. Régis et Elisabeth sont déjà venus dans le Cantal. Cette fois, ils sont en repérage pour installer un affût dans le but de photographier un combat de mâles. Les images saisies par Jean-Paul Rickelin côtoient bien d’autres espèces présentes dans le Cantal : mouflons, chamois, renards, marmottes, oiseaux… Pour qui veut à son tour percer les secrets du brame, de mi-septembre à mi-octobre, nombre d'offices de tourisme, hébergeurs et guides accompagnateurs organisent des sorties à la découverte de ce majestueux seigneur des forêts.


 

Cerf volant©JP.RICKELIN-Cantal Destination.jpg
automne_mandailles - ©JP.RICHELIN-Cantal Destination.JPG

Retrouvez içi

les animations

« Brame du cerf »

 

A lire également