Contenu principal

A Chaudes-aigues, Des entrailles de la terre...à la bonne chère

PAR CATHERINE LEVESQUE

Naturellement dotée des eaux les plus chaudes d'Europe, Chaudes-Aigues abrite le centre thermoludique Caleden et le musée Géothermia. Une étape ressourçante aux portes de l'Aubrac, où l'on peut aussi savourer la cuisine raffinée de Serge Vieira, 2 étoiles au Michelin.

On a beau savoir que c'est brûlant, on ne peut s'empêcher d'y risquer un doigt… que l'on retire bien vite. À la source du Par, l'eau qui jaillit des entrailles de la terre affiche 82° C, ce qui en fait la plus chaude d'Europe. À deux pas de là, le musée Géothermia dévoile tous les ressorts de ces étonnantes manifestations liées au volcanisme, en les replaçant dans le contexte local. Dotée d'un nom explicite ("aigues" signifiant eau en occitan), cette station thermale de mille habitants a toujours su tirer parti des 32 résurgences qui émaillent la cité, dont 27 sont privées.

 

 

Une table étoilée

Dès le XIVe siècle, un ingénieux système de canalisations chauffait la quasi totalité des maisons par le sol. Depuis 2004, la source du Par ne dessert que le centre thermoludique Caleden et son trop-plein est récupéré pour chauffer l'église et l'eau de la piscine. Une quarantaine de maisons bénéficient encore de ce précieux chauffage naturel.

 

L'office de tourisme propose un agréable circuit de découverte à pied, jalonné de bornes explicatives et décliné de manière ludique pour les enfants. Le long du Remontalou, on parvient à un lavoir encore utilisé par quelques habitantes, qui apprécient son eau chaude riche en bicarbonate de soude.

On en oublierait presque de lever les yeux vers les niches oratoires, autre spécificité de Chaudes-Aigues, où un saint protecteur niche sur chacun des huit quartiers de la ville. En filant vers les vastes plateaux de l'Aubrac, on ne manquera pas de s'attarder quelques heures au château de Couffour pour une étape gastronomique chez Serge Vieira, un chef prometteur qui a décroché deux étoiles Michelin.

 

A lire également